Canalisations

Écouter un extrait

Dernière parution




Eluhdia, Tome IV
Au commencement...


   informations 

Newsletter

Newsletter

Citation

« Si vous aviez la possibilité de ressentir, de percevoir ce qui se déroule dans l’instant vous verriez des germes de lumière s’allumer sur cette planète et s’illuminer très loin dans le ciel. Vous êtes l’espace d’un instant les générateurs de cette énergie.»


Eluhdia (Tome IV, chap 16)


Coordonnées

Rodolphe Arnassalon
message@ramaruna.com 


Prise de rendez-vous, évènementiel : 

contact@ramaruna.com /

06 65 27 07 57 


Consultations : 

Seine et Marne (77), France,
à 50 minutes de Paris.

Contact


Qui suis-je ?


Je m’appelle Rodolphe.

Je suis conscient depuis ma naissance.

À cette époque je suis né avec des capacités de clairvoyance, de clairaudience et de clairsentience. Je voyais, j’entendais et percevais à peu près tout ce qu’il est possible de voir d’entendre et de percevoir sur cette planète. Tout ce qui se trouve dans notre densité bien sûr, mais aussi tout ce qui n’était pas incarné, tout ce qui se trouvait dans d’autres états vibratoires. 

J’engageais couramment de grandes discussions avec tous ces Êtres, qui me semblait-il, étaient beaucoup plus intéressants que les hommes, ou devrais-je dire pré-hommes. Je me souviens de ces journées passées dans la nature, dans ce beau jardin dans lequel j’ai grandi, ou dans les forêts. J’adorais ce contact avec ces mondes, ces peuples de la nature. Ils me rassuraient et nous nous amusions. Nous étions constamment en contact télépathique, lorsque ceux-ci n’étaient pas près de moi.

La nuit, je continuais ces discussions, avec des Êtres d’autres plans, d’autres niveaux, qui ne pouvaient encore m’approcher dans ma journée de tous les jours, ce qui se fit quelques années plus tard.

Je commençais à me rendre compte que ce que je croyais comme normal ne l’était pas du tout!

Je me souviens de ces instants où j’allais chercher mes parents, leur disant que j’avais vu quelqu’un dans la maison… et surtout de leur tête lorsque je leur disais «mais regarde, il est là !» et qu’ils ne voyaient rien… tout cela a été mis sur le compte d’une imagination trop débordante. Cela me faisait me poser certaines questions: comment se fait-il que nous ne puissions pas tous voir les mêmes choses? Question qui d’ailleurs trouve tout son sens, même au travers du regard que l’on peut poser sur la densité aujourd’hui. Deux personnes ne réagiront, ne penseront, n’auront pas le même ressenti devant une même situation! Alors au-delà de la différence de perception s’ajoutait la différence d’interprétation. Cela allait me promettre beaucoup de moments seuls, tout du moins avec les pré-hommes. Pourquoi pré-hommes? Je l’expliquerai un peu plus tard.

À ce moment, je voyais tous les plans confondus. Je ne savais pas encore me mettre consciemment dans un état vibratoire particulier, me permettant de «choisir» qui je voulais voir, entendre ou percevoir. Je pense à ce propos que beaucoup de nouveaux enfants doivent être confrontés à ce problème: voir toutes ces entités encore proches de l’humain, en désespoir de ne pas avoir réussi à quitter ce plan. Celles-ci se dirigeant vers qui peut les voir, non pour leur faire du mal, mais plutôt pour qu’on leur vienne en aide.

Je devais avoir entre cinq et sept ans lorsque j’ai été initié par un collectif d’Êtres de Lumière. Pendant une période de sept jours je fus enseigné, de façon intensive et régulière. Ils disaient être de ma famille et n’étaient pas humains. Ils étaient toujours par trois, et nous discutions pendant des heures. Aujourd’hui je ne peux plus me souvenir de la teneur exacte de nos propos, je peux simplement dire qu’ils m’ont rappelé quelles étaient les lois universelles, le but de chacun et le mien en particulier. Ils m’ont enseigné sur les autres entités de lumières, les être cosmiques. Ils m’expliquaient la carte sur laquelle j’étais, la trame universelle, le sens de la vie, le dessein de la Vie, le Divin en chaque chose. Les connaissances étaient à la fois complexes et très simples. Le pouvoir du verbe, de la pensée, de la conscience en tout, à chaque moment de sa vie.

Les sensations étaient très belles… se sentir connu, reconnu, très ancien, et pourtant si jeune dans ce corps-ci aux yeux des autres, compris et pouvoir discuter de tout, même de ce qui pouvait paraître étrange aux yeux de certains!

Tout me paraissait clair et je savais que j’étais sur cette planète pour un but particulier. Je savais que ma famille n’était pas humaine, mais plutôt cosmique et j’étais heureux et rassuré de pouvoir les contacter quand j’en avais envie. Ils étaient disponibles et je me rendais disponible lorsqu’ils commençaient à engager de grandes conversations télépathiques.

Les contacts ont toujours été présents, et ce collectif s’est extériorisé il y a quelques années, au moment de mon réveil, qui s’est fait de façon graduelle, avec une activation définitive à l’âge de 27 ans. Son nom - Eluhdia - m’a été dévoilé ainsi que son rôle dans l’Univers.

C'est à partir de cette période que toutes mes facultés de clairvoyance de clairaudience et de clairsentience se sont remises en fonction, de façon consciente, avec la compréhension de ma différence et sa fonction pour cette planète et les pré-hommes vivant dessus.

On m’a demandé de m’engager dans le service auprès de la Source, ce que je fit immédiatement. Toutes les questions que je posais lorsque j’étais enfant, tous les contacts avec les mondes extra-terrestres, les mondes d’autres dimensions, la nature, toutes ces portes se sont ré ouvertes en même temps, de façon consciente.

Alors que je me souvenais complètement de qui j’étais et d’où je venais, j’en oubliais pratiquement tout de mon passé.

On venait de me remettre les clés de compréhensions Universelles, les clés d’évolution, les clés de l’ascension.

À cette époque, je me suis mis à canaliser un maître ascensionné, Sananda. Je dois avouer que canaliser pour moi était un peu étrange et… non conventionnel! Comment permettre à un être d’emprunter mon corps, même de façon consciente, alors que ceux-ci me parlaient et que je les voyais? Imaginez vous ceci: votre meilleur ami vous dit un jour qu’il va emprunter votre corps, afin de se faire entendre des autres. Vous seriez surpris et cela ne vous paraîtrait certainement pas conforme à ce que vous êtes, ni possible d’ailleurs. Eh bien si!

Après m’être habitué à ce processus - je dois dire amusant - et après avoir synthonisé avec cette fréquence, un maître qui vécu il y a 35000 ans sur ce plan me proposa une collaboration active avec lui. Je ne peux pas nommer son nom, mais ceux qui me connaissent savent de qui je parle, il se fait connaître entre autre sous le nom de Rama.

Eluhdia, qui m’accompagne depuis ma première respiration sur ce plan est toujours présent. Ils me remettent des enseignements Universels que je transmets et que j’écris et me permettent d’effectuer des soins particuliers.

La connaissance Universelle, l’Amour, le cœur qui m’anime, me permettent aujourd’hui de proposer des soins en rapport avec les explications, les méthodes reçues.

Pourquoi pré-homme? Parce que l’humain d’aujourd’hui n’en est qu’au début de son évolution consciente spirituelle. Parce qu’il n’utilise que 10% de son potentiel. Personne ne peut croire que l’humain est ce qu’il est aujourd’hui. Il est en devenir, devenir constant, certes, mais arrivera un moment où celui-ci se rappellera, se souviendra.

Il existe déjà des hommes comme cela sur la planète. Et il y en aura de plus en plus, au fil des temps à venir.

Personne ne peut croire que l’humain soit juste ce qu'il montre de lui. Non. Ce n’est pas ça. Il est bien plus que cela. Et c’est d’ailleurs pour cela que votre intelligence Divine, les Êtres de Lumières, vous ont guidés sur cette page. Pour vous, votre évolution individuelle et l’évolution collective. Parce qu’en vous préoccupant de vous ou des autres, vous vous ferez évoluer vous et les autres. Mais vous le savez.

Le pré-homme d’aujourd’hui, lui ne s’en rappelle plus, alors il est là, se cherchant, inventant toute forme de principes pour expliquer, s’expliquer... Inventant toutes formes de contextes pour expliquer, s’expliquer, inventant tout, entièrement tout ce qu’il ne peut comprendre en essayant lui-même de s’y comprendre… mais voilà, il s’y perd.

Alors je crois qu’aujourd’hui il est temps. Temps de remettre en fonction ce pourquoi l’homme est sur cette planète. Temps de rentrer sur ce chemin d’évolution et de gravir, pas à pas, les marches du temple, afin d’arriver au sommet, dans cette pièce sacrée, là où tous les mondes se réunissent, là où l’intérieur se fond avec l’extérieur, là où les mondes se connectent, là où l’homme Est, tout simplement.